2022 All rights reserved - translateasy.com

Ginette-À Bientôt Lyrics(English Translate)

English Lyrics

By inventing a scenario where only me is the star When I no longer want to stay on earth All I have to do is to send myself off, I am running for election as Miss Canadair I always take a cab to run away from nymphos, machos and badass I jump in the first taxi, I ask the driver of Haiti To bewitch all those thugs with one of his voodoo rituals I always take a train to go further When I can't hear my neighbors fuck anymore In a wagon I rock myself pretending to sleep Because it is the only solution to avoid all conversations I always take a boat to free myself When I feel too grounded and need to disconnect When earth sickness takes hold of me and all that remains is to get the hell out I untangle the branches, I cut my roots and I go to drown my routine I stopped taking the metro I can't feel the urban clan anymore, metro, work, sleep Never ending traffic jams Noises that keep me awake Green guys on every street corner Pollution, I can't take it anymore I walk to a new path The campaign systematically changes my daily life My grocer is at the Metro I watch the birch trees grow And it's on a do chord that I say see you soon

French Paroles

En m’inventant un scénario où moi seule est la star Quand j’n’ai plus l’goût d’rester sur terre Je n’ai qu’à m’envoyer en l’air, je pose ma candidature pour être élue Miss Canadair J’prends toujours un taxi pour fuir les nymphos, les machos et les durs à cuire Je saute dans le premier taxi, j’demande au chauffeur d’Haïti D’ensorceler tous ces voyous d’un de ses rituels vaudou J’prends toujours un train pour aller plus loin Quand je n’suis plus capable d’entendre baiser mes voisins Dans un wagon j’me fais bercer en faisant semblant d’sommeiller Car c’est l’unique solution d’éviter toutes conversations J’prends toujours un bateau pour me libérer Quand j’me sens trop groundée et qu’j’ai besoin d’déconnecter Quand le mal de terre me prend et qu’il ne reste qu’à foutre le camp J’démêle les branches, j’coupe mes racines et je pars noyer ma routine J’ai cessé de prendre le métro J’peux plus sentir le clan urbain métro, boulot, dodo Les trafic jam à n’en plus finir Les bruits qui m’empêchent de dormir Les bonhommes verts à chaque coin de rue La pollution moi j’n’en peux plus Je marche vers un nouveau chemin La campagne change systématiquement mon quotidien Mon épicier s’trouve au Métro Je regarde pousser les bouleaux Et c’est sur un accord de do que je vous dit à bientôt

RELATED LYRICS

J’prends toujours un avion pour nulle part
En m’inventant un scénario où moi seule est la star
Quand j’n’ai plus l’goût d’rester sur terre
Je n’ai qu’à m’envoyer en l’air, je pose ma candidature pour être élue Miss Canadair
J’prends toujours un taxi pour fuir les nymphos, les machos et les durs à cuire
Je saute dans le premier taxi, j’demande au chauffeur d’Haïti
D’ensorceler tous ces voyous d’un de ses rituels vaudou
J’prends toujours un train pour aller plus loin
Quand je n’suis plus capable d’entendre baiser mes voisins
Dans un wagon j’me fais bercer en faisant semblant d’sommeiller
Car c’est l’unique solution d’éviter toutes conversations
J’prends toujours un bateau pour me libérer
Quand j’me sens trop groundée et qu’j’ai besoin d’déconnecter
Quand le mal de terre me prend et qu’il ne reste qu’à foutre le camp
J’démêle les branches, j’coupe mes racines et je pars noyer ma routine
J’ai cessé de prendre le métro
J’peux plus sentir le clan urbain métro, boulot, dodo
Les trafic jam à n’en plus finir
Les bruits qui m’empêchent de dormir
Les bonhommes verts à chaque coin de rue
La pollution moi j’n’en peux plus
Je marche vers un nouveau chemin
La campagne change systématiquement mon quotidien
Mon épicier s’trouve au Métro
Je regarde pousser les bouleaux
Et c’est sur un accord de do que je vous dit à bientôt