Ridan - Rentre chez toi Paroles

Traduire Deutsch, English, Italiano
J'ai pas trouvé ma voix
J'ai pas trouvé les mots pour devenir quelqu'un de bien
J'ai volé un dico, pour bien causer la France
Pas besoin d'être Rimbaud pour bien comprendre qu'on
Ne veut pas de toi
J'ai pas non plus ma place
Dans cet appartement
J'crois que mon appartenance nuit encore plus
Que mon odeur
J'peux pas être l'inconnu qui t'offre
Des bouquets de fleurs
J'ai la couleur du beur
Que la vie transforme en balayeur
J'ai longuement hésité à refaire mes bagages
Ici les gens sont fous
Et ne se nourrissent que de rage
Il faudrait qu'on leur dise
Combien nous sommes chez nous
Qu'avec ou sans papiers
De toutes manières partout c'est chez moi !
{Refrain, x2}
J'aurais pu être blanc
J'aurais pu être noir
(Rentre chez toi !)
J'aurais pu être ce qu'on veut
De toutes manières ici c'est chez moi !
J'aurais pu être jaune
J'aurais pu être rouge
(Rentre chez toi !)
J'aurais pu être ce qu'on veut
De toutes manières ici c'est chez toi !
Ma vie n'est qu'un échec
Ma vie n'était qu'un jeu
Où il vaut mieux être roi
Que jeune de banlieue
J'en parle à l'imparfait
Mais le temps ne change plus
Le passé m'a fait mal
Et le futur ne m'a pas plu
J'ai le choix entre la rue
Et les promesses volées
On construit de nos mains
L'empire de nos aînés
Mieux vaut qu'on fasse sans toit
Au risque de vivre dehors
Mieux vaut qu'on fasse sans toi
Chaque seconde c'est de l'or
Pas le temps pour être heureux
C'est aujourd'hui demain
Nous bâtirons tout seuls
L'avenir de nos prochains
C'est pas l'ANPE qui va m'filer mon pain
La France je la paie cher
Sois le bienvenu chez moi...
{Refrain, x2}
Bienvenue chez toi !
Rentre chez toi !
Bienvenue chez toi !
C'est pas ton bout de papier
Qui va me dire où c'est chez moi !
La Terre de ma Terre c'est partout
Où je met les pieds
Qu'ils soient noirs ou qu'ils soient rouges
Sincèrement je m'en fiche
Dans la bêtise de ce monde
J'aurais mieux fait d'être riche !
{Refrain, x2}
Bienvenue chez toi !
Rentre chez toi !
Bienvenue chez toi !
Bienvenue chez toi !
(Merci à Quentin pour cettes paroles)